Jour d’Ostensions à Saint-Junien (Haute-Vienne), dimanche 25 juin 2023. Temps superbe, soleil de plomb. Des milliers de visiteurs regardent, éblouis, 1500 acteurs costumés en religieuses, en soldats romains, en gens de cour et même en déportés, tourner trois heures durant autour de leur vieille cité — comme ils le font tous les sept ans —, pour « donner à voir » deux mille ans d’histoire religieuse. Pas de billets d’entrée ici, juste de la ferveur, et de la joie à revendre.

Le miracle de Saint-Junien : des Ostensions pour tous

Et pourtant ! Où installe-t-on la Forêt de Comodoliac ? Dans la rue Lucien-Dumas, la rue centrale de la cité, dédiée à l’énergique « maire de progrès » et républicain anticlérical farouche qu’il fut (1884-1894) ! C’est cela Saint-Junien : la plus grandiose des Ostensions limousines n’a jamais cessé de défiler à travers cette ville ouvrière, restée depuis 1919 aux mains d’une municipalité anticléricale puis « rouge », communiste ou apparentée.

Le livre des Ostensions de Saint-Junien, histoire générale et photos 2023.

Les plus prestigieuses des Ostensions septennales limousines

Saint-Junien, capitale française du gant de peau de luxe, a tout connu : les tensions de la Révolution indus- trielle, le prix des guerres et les souffrances d’une désindustrialisation brutale. Mais de ce passé, sa population a tiré une fierté, une volonté de vivre et un amour du faire ensemble, dont les Ostensions septennales sont l’étonnant reflet. Au point d’attirer sur elles l’attention des ethnologues, des sociologues et des historiens.

Tous les sept ans, donc, depuis au moins un demi-millénaire, Saint-Junien célèbre avec faste les saints dont cette petite ville du Limousin a fait les marqueurs de son identité. Tous les sept ans, Saint-Juniaudes et Saint-Juniauds érigent selon un rituel immuable, six mois durant, une ruche provisoire qui, au jour dit, permet aux abeilles de la ville et d’ailleurs, s’agglutinant pour l’occasion, de laisser libre cours à l’expression de leur Foi ou simplement de s’en mettre plein les yeux.

Tombeau de saint Junien

Le tombeau de saint Junien, ce monument de la collégiale qui abrite son sarcophage, fut sculpté vers 1100 dans un bloc de calcaire charentais amené à grand renfort de bœufs depuis La Rochefoucauld. Un chef-d’œuvre de l’art roman qui a échappé à tous les vanda- lismes. Un miracle de plus ! Il abrite quatre reliques : la voûte crânienne des saints Amand, Junien et Théodore, et une petite croix portative supposée contenir un fragment de la Vraie Croix.

Tombeau de saint Junien.

Des Pénitents gris, bleus, noirs, blancs…

Les Pénitents bleus de Saint-Junien en procession.

Jusqu’à la Révolution de 1789, la France occitane demeura familière des confréries de Pénitents apparues au XVIe siècle. Saint-Junien en eut deux, les Bleus et les Gris, Limoges jusqu’à six, concurrentes. De Bellac et de Bourganeuf jusqu’aux Pyrénées, dans chaque ville grande ou petite, à Collonges-la-Rouge comme à Limoges, des hommes pieux et dévoués se chargeaient d’accompagner les morts de leur domicile à l’église puis au cimetière. Leur costume si caractéristique servait tout autant à les protéger des infections des défunts qu’à leur garantir l’anonymat.

Grand cortège de clôture

Dernier dimanche de juin : clôture solennelle des Ostensions, grand-messe en musique, puis cortège historique géant de près de 1 500 figurants.

Louis XI, ce roi mourant de peur de mourir trop tôt, profita de son passage à Saint-Junien, en 1463, pour implorer Notre-Dame-du-Pont de le laisser vivre encore un peu, histoire d’en finir avec ses ennemis. La Vierge s’exécute et la ville y gagne une belle église gothique. Voilà pourquoi Saint-Junien-la-Rouge, reconnaissante, reçoit désormais, entouré de sa cour, un roi impitoyable et cruel ! Avec une Entrée à grand spectacle, et équestre, le vendredi d’avant le cortège de clôture. C’est qu’il s’agit d’un roi qui fût mécène, comme peuvent l’être aujourd’hui les émirs.

grand cortège de clôture des Ostensions limousines de Saint-Junien.
Vingt paroisses de Haute-Vienne, Charente, Vienne et Creuse sont reconnues ostensionnaires.
Catégories : Patrimoine limousin

0 commentaire

Laisser un commentaire

Emplacement de l’avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.