Le 19 janvier 2021, le Populaire du Centre consacre un bel article à Lucas Destrem, l’auteur du Dictionnaire des rues de Limoges.

Lucas Destrem, l’auteur du Dictionnaire des rues de Limoges aux éditions Mon Limousin

« Paroles de jeunes » dresse, cette semaine, le portrait de Lucas Destrem.

Qui est-il ?

Natif de Limoges, Lucas Destrem a toujours été « très attaché » à sa ville, à la Haute-Vienne et plus généralement au territoire limousin. « Et ce d’aussi loin que je me souvienne », explique le jeune homme de 28 ans.

Cet attachement et cette volonté de « faire avancer les choses », se sont traduits par plusieurs engagements et investissements dans le parcours de Lucas Destrem : de sa participation, à seulement 10 ans, au conseil municipal d’enfants de Panazol, à ses fonctions au sein de l’ex-Conseil régional des jeunes du Limousin, en étant tout juste majeur, en passant par de nombreux autres « engagements citoyens mais aussi politiques » (Association 55 citoyens pour Limoges, sociétaire de la coopérative Railcoop…), dont certains sont toujours d’actualité. 

En 2019, le diplômé de géographie culturelle et politique, titulaire d’un Master 2 Aménagement et urbanisme, a également publié le Dictionnaire des rues de Limoges aux Éditions Mon Limousin. Un moyen pour Lucas Destrem, après avoir rejoint les Pyrénées pour y travailler en tant que chargé de mission Inventaire et valorisation du patrimoine industriel, « de maintenir cet attachement et ce lien malgré l’éloignement. Ce livre m’a permis de réaliser quelque chose de concret pour un territoire auquel je suis profondément attaché. »

Lucas Destrem lors de la sortie de son Dictionnaire des rues de Limoges.

Ce qui lui plaît dans ses engagements et son investissement ?

Lucas Destrem, qui se définit comme un « passionné par les questions patrimoniales » et « intéressé par les projets et politiques d’aménagement du territoire », a « toujours voulu réfléchir à l’avenir » de son territoire, « le défendre autant que possible et montrer en quoi il a des qualités ».

Et après ?

Difficile encore pour Lucas Destrem de se projeter. « Soit je continue à écrire des livres sur l’histoire locale si j’arrive à trouver le temps, soit carrément envisager un engagement par le biais d’une thèse dont le sujet pourrait me rattacher au Limousin. C’est quelque chose que je n’ai pas totalement abandonné. Et puis après, sur la question du militantisme et de l’engagement politique, je n’exclus rien. Je ne dis pas qu’un jour cela ne m’intéresserait pas de revenir et d’être vraiment les deux pieds sur le terrain pour participer à quelque chose mais ce sont juste des pistes. Déjà que j’ai du mal à me projeter dans six mois… (rires). »

Questions-réponses ?

Lucas Destrem s’est prêté au jeu des questions-réponses…Grasse mat’ ou réveil de bonne heure ?« Je vais peut-être dire de bonne heure car cela m’arrive de faire des grasse mat’ mais je me rends compte que je n’aime pas ça (rires)Organisé ou bazar ?« J’aime bien quand c’est organisé mais j’ai beaucoup de mal à rester organisé, ça finit toujours par être le bazar. »Week-end calme ou productif ?« Je suis plutôt du genre à faire plein de choses mais je suis, disons, en cours d’apaisement (rires). »Travail solitaire ou en équipe ?« Plutôt en solitaire. »

Jean-Adrien Truchassou
© Le Populaire du Centre


2 commentaires

CL · 23 janvier 2021 à 18 h 30 min

Superbe livre et superbe initiative maintenant je regarde ma ville et ses rues différemment….très beau travail et merci Monsieur Lucas Destrem

NARBONNE - SAMIE · 1 février 2021 à 22 h 49 min

Bravo à Lucas DESTREM pour son magnifique ouvrage sur les rues de LIMOGES .
J’aimerai savoir qui était Leonard SAMIE et si possible sa généalogie? MERCI

Répondre à NARBONNE - SAMIE Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :