Marguerite Moreno, la parfaite amie de Colette

(7 avis client)

20,00

De François Soustre
Broché – Préface Anny Duperey
228 pages, 15 x 21 cm

Description

Marguerite Moreno, la parfaite amie de Colette

J’ai découvert Marguerite Moreno à travers la biographie de François, sa vie d’artiste extraordinairement passionnante, son esprit libre, son impitoyable lucidité. Cette complicité, aussi, avec l’auteure Colette — que je connaissais mieux, ayant presque tout lu d’elle — et l’incroyable parallélisme du parcours de leurs vies, même au niveau intime et amoureux. 

J’ai découvert aussi la véritable passion que François Soustre éprouvait à l’égard de Moreno, de la femme et de l’actrice, enquêtant auprès des derniers survivants qui l’avaient connue, aimée, séjournant dans sa maison de la Source bleue (dans le Lot), voyageant jusqu’au Maroc pour recueillir encore quelque précieux témoignage. Une dévotion pure l’animait pour écrire, au plus juste et au plus vrai, la vie de cette femme artiste qui avait si grande réputation dans son métier et dans les milieux littéraires, picturaux, mais au fond si méconnue.

Merci, François, de me — de nous — l’avoir fait connaître, aimer et admirer à notre tour. Comme dit une célèbre publicité : « Elle le vaut bien ! »

Extrait de la préface d’Anny Duperey.

Marguerite Moreno (1871-1948), véritable icône du monde théâtral, a marqué son temps par son talent, ses engagements et son amitié profonde avec l’écrivaine Colette.
Surnommée « muse du Symbolisme », elle fréquente Verlaine, Mallarmé, Anatole France… Sur les scènes parisiennes du début du XXe siècle, elle captive le public par son charisme magnétique. Sarah Bernhardt l’invitera même dans son théâtre, mais verra très vite en elle une rivale.
Marguerite et Colette forment un duo inséparable qui transcende les conventions sociales d’alors, explorant sans crainte les tabous de la sexualité et de la liberté féminines.
Durant la Seconde Guerre mondiale, Marguerite s’engage dans la Résistance, défendant courageusement ses convictions. En 1945, avec Louis Jouvet, elle crée le rôle de La Folle de Chaillot qui marquera l’apothéose de sa carrière.

Retrouvez ici les étapes de la vie de Marguerite Moreno, sa filmographie et la liste des pièces de théâtre dans lesquelles elle apparaît.

EXPÉDITION PAR LA POSTE EN 3 JOURS (pour la France métropolitaine).

Informations complémentaires

ISBN

9782490710386

7 avis pour Marguerite Moreno, la parfaite amie de Colette

  1. Liliane Fauriac

    On découvre au fil des pages une femme très en avance sur son époque, une artiste passionnée, engagée, très attachante. Très bien documenté, l’auteur nous emporte dans le milieu poétique et artistique du début du XXe siècle: un ouvrage captivant!

  2. Papagena Lucie

    je voulais en savoir plus sur MORENO et sur son existence extravagante. Cchaque période de sa vie est très bien documentée: cela permet au lecteur d’avoir des repères et de cerner l’essentiel sur cette grande dame du théatre francais. Sa relation avec Colette tout au long de sa vie est bien amenée par l’auteur. Je recommande chaudement.

  3. ARavis

    ce livre est bien plus qu’une biographie, sur la vie de ces deux personnalités. C’est un hommage émouvant à l’amitié, à la créativité… Je le recommande chaleureusement à toute personne intéressée par l’art, la culture et les relations humaines vraies et profondes.

  4. Monique Delplas

    Très beau texte sur une actrice que l’on connaissait bien de mon temps. En revanche, j’ignorais sa proximité avec la grande Colette. Mais l’écriture est très accessible et même les plus jeunes amateurs de belles histoires peuvent entreprendre la lecture de ce beau livre.

  5. JeaNny

    merci pour ce très beau livre. Bien + qu’une biographie, c’est un vrai roman de vie et d’aventure. Bientôt une adaptation pour la télé ou cinéma ?. Bravo pour cette couverture qui retranscrit très bien la personnalité de cette “actrice flamboyante”.

  6. JB-PF

    J’ai adoré !!! La découverte pour moi d’un personnage passionnant. Et magnifiquement bien écrit !!!

  7. Julien Combemorel Nicole

    Ces deux femmes pouvaient tout jouer et tout écrire avec intensité , profondeur humour, intelligence sans être décharnées ni dépossédées de leur véritable nature… bien au contraire…..Pour ma part je penche vers Colette pour les couleurs et les saisons d’une vie de femme qui s’est approprié sa propre personnalité tout en donnant beaucoup… elle a fait feu de tout bois , jusqu’au parfum du bois, du vol des moineaux, et des blessures, dont elle a extrait avec une infinie delicatesse, l’inutilité réutilisée pour d’autres alternatives ….

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez peut-être aussi…